56 participants à la 2e édition du Forum des Jeunes Ambassadeurs de la Francophonie participent ce lundi 16 aout à la cérémonie de l'engagement à Moncton qui clôt l'évènement et marque de manière officielle leur "entrée en fonction"...Un moment solennel et nécessairement grave...

S'engager n'est jamais une chose de facile...surtout pour une cause aussi complexe que celle de la francophonie des Amériques. C'est pourtant que ce feront dans quelques heures 56 participants des 4 coins de ce continent qui partagent la langue française en commun. Justement qu'est-ce qu'être un ambassadeur de la francophonie des Amériques?

Etre ambassadeur c'est être avant tout être l'amant de cette merveilleuse langue. L'aimer sincèrement, se donner complètement à elle. L'amour est patient,l'amour est serviable, il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout, lit-on dans le livre le plus lu de l'Humanité...je vous laisse deviner lequel...Oui aimer la langue française.

Cela demande à être ambitieux et créatif...d'être capable - et ne pas avoir peur, de prendre des initiatives pour faire bouger les choses. S'il est vrai que durant ces dernières années, il y a eu des améliorations concernant la progression du français ou encore certains efforts dans les communautés ou le français est minoritaire, il reste beaucoup de choses à faire. Et c'est à nous de le faire! Les jeunes sont l'avenir de la francophonie au niveau du continent.

SONY DSC                    Engagement, initiatives...ces mots qui font si peur! Il y en a qui s'imaginent que pour s'engager il faut arriver à déplacer des montagnes. Loin de là, il s'agit souvent une action simple ET concrète ayant un effet plus ou moins rapide sur une communauté. Tout est une question de volonté...quand on veut, on peut!

Encore faut-il que les engagements aient un sens...Oui, la langue française, au niveau des Amériques, est souvent une langue d'opposition. Opposition face à l'anglais au Canada. Opposition face au créole aux Antilles. Opposition entre langues françaises et les différents accents. Opposition, opposition...que ce mot. Pour que les engagements aient un sens, il faut que la promotion du français soit faite dans le respect des autres langues. Je pense qu'ensemble, nous devons poser, plutôt, cette langue comme une langue d'affirmation...au niveau de la culture, des arts, du sport, de l'action citoyenne et j'en passe...Affirmation et non opposition. Nous devons, tous, surmonter cette gageure. Nous n'avons pas le choix, l'avenir nous jugerait si nous ferions le contraire et c'est qu'ainsi que les engagements auraient tous leurs sens.

Entre gravité et espoir, les heures approchent pour cette cérémonie de l'engagement. Ce voyage en Acadie, berceau de la francophonie en Amérique, aurait été initiatique et révélateur pour tous...Le moment est donc venu pour le retour...Retour, autre mot qui fait peur. Un retour n'est jamais simple surtout avec de telles missions et disons le après avoir passé 10 jours avec des gens avec lesquels nous avons sympathisé...je pense en le disant à des noms, à des visages, à des gens que j'ai appris à admirer par leurs actions et leurs visions...

Il nous convient maintenant, à tous, d'écrire de nouvelles pages de l'Histoire du fait français sur notre continent...J'espère que la chance sera avec ces nouveaux jeunes et que la volonté sera comme un feu en eux et ne cessera jamais de se raviver de jour en jour. Continuons, ensemble, d'étonner le monde!

Max Jean-Louis