Me voici en Haiti depuis quelques semaines...et ceci pas seulement ?Port-au-Prince. J'ai beaucoup vu et beaucoup entendu.

Port-au-Prince, une ville ou les décombres ont pris d'assaut les rues et ou on respire le désespoir et la consternation.

Les gens qui ne possédaient pas de grands terrains sont obligés d'aller planter leurs tentes dans les camps de fortune...attendant qu'on leur apporte un peu d'aide. Aide ! A vrai dire, tous les centaines de millions de dollars débloqués environ, à cette date, en espèces ou en nature après la catastrophe ne sautent pas vraiment aux yeux.. . C'est le moins qu'on puisse dire!

Que font les responsables politiques ? Ou sont les principales forces citoyennes ? Qu'en est-il des ONG nationales et internationales ? Je ne me permettrai pas de dire que rien n'a été fait...loin de là mais force est-il de constater que les problèmes demeurent. Aucune solution durable n'est proposée aux gens qui ont perdu leurs maisons, qui sont sans ressources et qui ne savent pas de quoi demain sera fait. Mieux vaut tard que jamais dit-on souvent...mais dans certaines circonstances un jour est déjà de trop...

Tandis que les décombres jonchent les rues, loin de tout cela, certains hommes ont d'autres préoccupations. Tandis que des millions de gens croupissent dans la misère sous des tentes faites,souvent, de quelques haillons, certains hommes se focalisent sur leur intérets mesquins.

Ou va ce pays ? Franchement, je me pose souvent cette question. Haïtii, quel avenir ?

Il faut savoir se remettre en question et penser au moins une fois pour la collectivité.